Articles

Encore un beau poème du plus grand poète...!

Image
Au bord de la mer Poète : Victor Hugo (1802-1885) Recueil : Les chants du crépuscule (1836).
Vois, ce spectacle est beau. Ce paysage immense
Qui toujours devant nous finit et recommence ;
Ces blés, ces eaux, ces prés, ce bois charmant aux yeux ;
Ce chaume où l'on entend rire un groupe joyeux ;
L'océan qui s'ajoute à la plaine où nous sommes ;
Ce golfe, fait par Dieu, puis refait par les hommes,
Montrant la double main empreinte en ses contours,
Et des amas de rocs sous des monceaux de tours ;
Ces landes, ces forêts, ces crêtes déchirées ;
Ces antres à fleur d'eau qui boivent les marées ;
Cette montagne, au front de nuages couvert,
Qui dans un de ses plis porte un beau vallon vert,
Comme un enfant des fleurs dans un pan de sa robe ;
La ville que la brume à demi nous dérobe,
Avec ses mille toits bourdonnants et pressés ;
Ce bruit de pas sans nombre et de rameaux froissés,
De voix et de chansons qui par moments s'élève ;
Ces lames que la mer amincit sur la grève,
Où l…

Un beau poème de verlaine...

Image
Il pleure dans mon cœur
Comme il pleut sur la ville ;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon cœur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un cœur qui s'ennuie,
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce cœur qui s’écœure.
Quoi ! nulle trahison ?...
Ce deuil est sans raison.

C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon cœur a tant de peine !
Paul Verlaine

Pour vivre heureux, vivons caché...!

Image
Le grillonUn pauvre petit grillon
Caché dans l'herbe fleurie
Regardait un papillon
Voltigeant dans la prairie.
L'insecte ailé brillait des plus vives couleurs ;
L'azur, la pourpre et l'or éclataient sur ses ailes ;
Jeune, beau, petit maître, il court de fleurs en fleurs,
Prenant et quittant les plus belles.
Ah! disait le grillon, que son sort et le mien
Sont différents ! Dame nature
Pour lui fit tout, et pour moi rien.
je n'ai point de talent, encor moins de figure.
Nul ne prend garde à moi, l'on m'ignore ici-bas :
Autant vaudrait n'exister pas.
Comme il parlait, dans la prairie
Arrive une troupe d'enfants :
Aussitôt les voilà courants
Après ce papillon dont ils ont tous envie.
Chapeaux, mouchoirs, bonnets, servent à l'attraper ;
L'insecte vainement cherche à leur échapper,
Il devient bientôt leur conquête.
L'un le saisit par l'aile, un autre par le corps ;
Un troisième survient, et le prend par la tête :
Il ne fallait pas tant d'efforts
Pour déc…
Image
Pour mon amie Primavera avec toute mon amitié Le mouchoir rouge de Cholet1898
Paroles et musique de Théodore Botrel
Éditeur : Librairie Beauchemin, Montréal (Chansons de Botrel pour l'école et le foyer) - 1903
Paroles Sous-titré "1793"J'avais acheté, pour ta fête,
Trois petits mouchoirs de Cholet,
Rouges comme la cerisette,
Tous les trois, ma mie Annette.
Oh ! qu'ils étaient donc joliets
Les petits mouchoirs de Cholet.
Ils étaient là dans ma poquette
Dans mon vieux mouchoir blanc... si laid !...
Et chaque nuit, la Guerre faite,
Dans les bois, ma mie Annette,
En rêvant à toi, je rêvais
Aux petits mouchoirs de Cholet !
Les a vus, Monsieur de Charette,
Les voulut ; je les lui donnai...
Il en mit un dessus sa tête,
Le plus biau, ma mie Annette ;
C'était le plus fier des plumets
Le petit mouchoir de Cholet !
Fit de l'autre une cordelette
Pour pendre son sabre au poignet ;
Fit du troisième une bouclette
Sur son cœur, ma mie Annette,
... Et tout le jour les Bl…

Bien vieillir...!

Image
Un bien joli poème pour ne pas vieillir

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son cœur;
Sans remords, sans regret, sans regarder l'heure;
Aller de l'avant, arrêter d'avoir peur;
Car, à chaque âge, se rattache un bonheur
Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son corps;
Le garder sain en dedans, beau en dehors.
Ne jamais abdiquer devant un effort.
L'âge n'a rien à voir avec la mort.
Vieillir en beauté, c'est donner un coup de pouce
à ceux qui se sentent perdus dans la brousse,
Qui ne croient plus que la vie peut être douce
Et qu'il y a toujours quelqu'un à la rescousse.
Vieillir en beauté, c'est vieillir positivement.
Ne pas pleurer sur ses souvenirs d'antan.
Être fier d'avoir les cheveux blancs,
Car, pour être heureux, on a encore le temps.
Vieillir en beauté, c'est vieillir avec amour,
Savoir donner sans rien attendre en retour;
Car, où que l'on soit, à l'aube du jour,
Il y a toujours quelqu'un à qui dire bo…

Monsieur TRUMP rendez nous notre statue vous ne la méritez pas...!

Image
Monsieur TRUMP rendez nous notre statue vous ne la méritez pas...!

Dans le socle de la Statue de la Liberté le visiteur peut lire quelques vers, écrits en anglais bien sûr. Il s'agit du poème "The New Colossus", d'Emma Lazarus. Cette plaque a été ajouté en 1903 sur le socle, elle n'était donc pas là à l'inauguration.

 Le Nouveau Colosse
 Pas comme ce géant d’airain de la renommée grecque  Dont le talon conquérant enjambait les mers  Ici, aux portes du soleil couchant, battues par les flots se tiendra   Une femme puissante avec une   torche,  dont la flamme  Est l’éclair emprisonné, et son nom est  Mère des Exilés. Son flambeau  Rougeoie la bienvenue au monde entier ; son doux regard couvre  Le port relié par des ponts suspendus qui encadre les cités jumelles.  "Garde, Vieux Monde, tes fastes d’un autre âge !" proclame-t-elle  De ses lèvres closes. "Donne-moi tes pauvres, tes exténués,  Tes masses innombrables aspirant à vivre libres,  Le rebus …