Accéder au contenu principal

LE LOUP MORALISTE DU GRAND VOLTAIRE...!

 

 

Le loup moraliste

 
Un loup, à ce que dit l’histoire,
Voulut donner un jour des leçons à son fils,
Et lui graver dans la mémoire,
Pour être honnête loup, de beaux et bons avis.
« Mon fils, lui disait-il, dans ce désert sauvage,
A l’ombre des forêts vous passez vos jours ;
Vous pourrez cependant avec de petits ours
Goûter les doux plaisirs qu’on permet à votre âge.
Contentez-vous du peu que j’amasse pour vous,
Point de larcin : menez une innocente vie ;
Point de mauvaise compagnie ;
Choisissez pour amis les plus honnêtes loups ;
Ne vous démentez point, soyez toujours le même ;
Ne satisfaites point vos appétits gloutons :
Mon fils, jeûnez plutôt l’avent et le carême,
Que de sucer le sang des malheureux moutons ;
Car enfin, quelle barbarie,
Quels crimes ont commis ces innocents agneaux ?
Au reste, vous savez qu’il y va de la vie :
D’énormes chiens défendent les troupeaux.
Hélas ! Je m’en souviens, un jour votre grand-père
Pour apaiser sa faim entra dans un hameau.
Dès qu’on s’en aperçut : O bête carnassière !
Au loup ! s’écria-t-on ; l’un s’arme d’un hoyau,
L’autre prend une fourche ; et mon père eût beau faire,
Hélas ! Il y laissa sa peau :
De sa témérité ce fut le salaire.
Sois sage à ses dépens, ne suis que la vertu,
Et ne sois point battant, de peur d’être battu.
Si tu m’aimes, déteste un crime que j’abhorre. »
Le petit vit alors dans la gueule du loup
De la laine, et du sang qui dégouttait encore :
Il se mit à rire à ce coup.
« Comment, petit fripon, dit le loup en colère,
Comment, vous riez des avis
Que vous donne ici votre père ?
Tu seras un vaurien, va, je te le prédis :
Quoi ! Se moquer déjà d’un conseil salutaire ! »
L’autre répondit en riant :
« Votre exemple est un bon garant ;
Mon père, je ferai ce que je vous vois faire. »

Tel un prédicateur sortant d’un bon repas
Monte dévotement en chaire,
Et vient, bien fourré, gros et gras,
Prêcher contre la bonne chère.

 
Voltaire, Portefeuille volé


 François-Marie Arouet, dit Voltaire, né le 21 novembre 1694 à Paris où il est mort le 30 mai 1778 , est un écrivain et philosophe qui a marqué le XVIII siècle et qui occupe une place particulière dans la mémoire collective française et internationale.
 Voltaire aime le confort, les plaisirs de la table et de la conversation, qu’il considère, avec le théâtre, comme l’une des formes les plus abouties de la vie en société. Soucieux de son aisance matérielle qui garantit sa liberté et son indépendance, il acquiert une fortune considérable dans des opérations spéculatives qui préfigurent les grandes spéculations boursières sous Louis XIV.
Tout au long de sa vie, Voltaire fréquente les Grands et courtise les monarques, sans dissimuler son dédain pour le peuple, mais il est aussi en butte aux interventions du pouvoir, qui l’embastille et le contraint à l’exil en Angleterre ou à l’écart de Paris
 
 Considéré par la Révolution française – avec Jean-Jacques Rousseau, son frère ennemi – comme un précurseur, il entre au Panthéon en 1791, le deuxième après Mirabeau. Célébré par la  III République (dès 1870, à Paris, un boulevard et une place portent son nom, puis un quai, une rue, un lycée, une station de métro…), il a nourri, au XIXe siècle, les passions antagonistes des adversaires et des défenseurs de la laïcité de l’État et de l’école publique, et, au-delà, de l’esprit des Lumières.


Commentaires

  1. " L'autre jour , au fond d'un vallon ,
    Un serpent piqua Jean Fréron ,
    Que croyez vous qu'il arriva ?
    Ce fut le serpent qui creva "

    Maxime écrite par Voltaire contre Jean Fréron , journaliste qui l'avait attaqué dans son journal

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Gegouska,
    Voltaire est plus connu par ses romans que par ses poèmes, et pourtant il en écrivait encore à 80 ans..._ quelques lignes qui sont malheureusement intemporelles :
    " L'art de gouverner consiste à prendre le plus d'argent possible à une catégorie de citoyens afin de le donner à une autre "

    Bellissima fine di giornata a te.
    Bacioni.
    Prima

    RépondreSupprimer
  3. salut
    je ne connaissais pas ce texte
    Justement on parle des loups qui s'approchent de Paris
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Gegouska,
    Je ne connaissais pas du tout ce texte !
    J'espère que tu vas bien et que tu a passé un bon weekend.
    Bonne soirée, amitié, Véronique

    RépondreSupprimer
  5. bonsoir ... une parfaite illustration du dicton "faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais" ... et une fable bien dans le personnage ...... "il est d'autant plus facile de prôner les vertus du jeune quand on a le ventre bien plein, n'est ce pas ??"
    j'ai étudié Voltaire au Lycée, en lettres classiques .. il m'a valu une bonne note au bac ... Alors, même si certains de ces écrits me hérissent, je suis magnanime !! hihihihihih bisousssssss

    RépondreSupprimer
  6. Super cette fable ! J'aime comme on écrivait à cette époque et la morale m'a bien fait rire elle est toujours d'actualité. Bon mardi, bisous

    RépondreSupprimer
  7. une fable que je découvre avec plaisir , bonne soirée Gegouska

    RépondreSupprimer
  8. bonsoir mon doux ami....
    un poème que j'avais déjà vu ou du moins lu mais il y a si longtemps .....par contre je ne savais pas que Voltaire avait un autre nom ,...comment vas-tu mon ami gégé ...
    je vais revenir plus souvent sur les blogs , du moins je vais essayer , j'ai encore bien de la misère à me remettre , je fais des efforts mais c'est encore difficile....je pense que c'est justement en revenant que je vais pouvoir aller mieux ,ça devrait m'aider ....l'automne est la et la pluie avec , ça va de paire mais pas trop tout de même , le soleil nous offre de belles couleurs ....peut être vas-tu aux champignons mon bel ami dans es bois que tu aimes tant ...moi je me chauffe déjà près de la cheminée le soir , c'est bien agréable ....peut être que toi aussi..

    passe une bonne fin de soirée mon doux ami ...
    bises à bientôt

    ghislane

    RépondreSupprimer
  9. J'ai eu une époque ou je lisais Rousseau puis Voltaire puis je m'en suis lassée mais ce récit me plaît beaucoup. Bon mercredi, bise

    RépondreSupprimer
  10. j'ai l'impression d'entendre Cahuzac nous prêcher de se serrer la ceinture !

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour mon gégé un blog que je ne connais pas tu n'es plus sur ekla oui je vais bien avec une épaule fracturée bonne journée bisous

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour jolie aticle sur les loups j adore les loups en plus ils sont trop beau je te souhaite un tres bon mercredi stéphanie

    RépondreSupprimer
  13. salut
    chez nous il pleut
    et il fait froid
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir Gegouska,
    Je viens de relire ce texte, c'est vraiment une découverte pour moi, je ne connais pas beaucoup Voltaire, au Lycée il m'ennuyais un peu ... Pluie et vent sur la capitale. Passe une très bonne soirée, amitié, Véronique

    RépondreSupprimer
  15. bonsoir gegouska et merci pour ta visite ... ce soir, ton loup me fait penser à Reggiani ... espérons que nous ne verrons plus jamais de loups sur Paris !!!
    gros bisous bon jeudi

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir.
    Oui, très belle journée ensoleillée mais dès que le soleil se cache, il faut remettre la petite veste !
    J'ai comme l'impression que OB nous pousse vers Kiwi car il est de plus en plus difficile d'ouvrir un blog OB et c'est la page d'identification kiwi qui s'ouvre !
    Tu es à l'abri de ça maintenant et moi aussi, mais sur Ekla !
    Bonne soirée.
    Gilbert

    RépondreSupprimer
  17. Bonsoir je ne connaissais pas ce poème du tout alors merci pour cette découverte
    il écrivain si bien
    et j'espère ne pas avoir à faire à un loup
    Passe une belle soirée

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Si vous avez un compte Google , vous pouvez vous identifiez dans la liste déroulante commentaire
2)Si vous n'avez pas de compte Google , inscrivez votre Nom et votre URL , et seulement après rentrez votre commentaire
3)Pour les autres il y a toujours le lien Anonyme , mais n'oubliez pas de signer avec votre lien blog ou votre petit nom pour que je puisse vous retrouver
Ensuite vous faites publier , et tout devrait être bon ...merci à vous
MERCI DE VOTRE PASSAGE SUR MON BLOG ET DE VOTRE COMMENTAIRE MES AMIS A BIENTÔT

JE SUIS l'ami Gégouska

Posts les plus consultés de ce blog

A DEUX BEAUX YEUX...!