Accéder au contenu principal

A DEUX BEAUX YEUX...!




A deux beaux yeux

Vous avez un regard singulier et charmant ;
Comme la lune au fond du lac qui la reflète,
Votre prunelle, où brille une humide paillette,
Au coin de vos doux yeux roule languissamment ;
Ils semblent avoir pris ses feux au diamant ;
Ils sont de plus belle eau qu’une perle parfaite,
Et vos grands cils émus, de leur aile inquiète,
Ne voilent qu’à demi leur vif rayonnement.
Mille petits amours, à leur miroir de flamme,
Se viennent regarder et s’y trouvent plus beaux,
Et les désirs y vont rallumer leurs flambeaux.
Ils sont si transparents, qu’ils laissent voir votre âme,
Comme une fleur céleste au calice idéal
Que l’on apercevrait à travers un cristal.

Théophile Gautier, La comédie de la mort

Commentaires

  1. Wouah !! Un poème superbe et O combien romantique sur les beaux yeux de la belle. Des yeux qui troublent et qui inspirent des mots qui en disent longs sur les sentiments parfois inavoués (et là ils sont avoués) que peut éprouver un homme amoureux pour sa belle. merci aussi pour l'illustration l'Ami Gegouska !

    RépondreSupprimer
  2. Buongiorno Gegouska,
    "Ils sont si transparents, qu’ils laissent voir votre âme" , mais oui les yeux sont le reflet de l'âme ! Théophile Gautier décrit magnifiquement le charme qu'il ressent sous ce regard.
    Bellissima fine di giornata a te.
    Prima

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour gegouska
    quel beau poème
    Je serai absente de mon blog jusqu’à lundi ou mardi prochain ,la période des confitures est arrivée ainsi que le commencement des conserves de mes premiers légumes
    vu mon âge je suis plus lente et le soir je ferme mon pc pour protéger ma vue
    j’ai programmé des articles jusqu’au retour sur mon blog
    je te souhaite de passer un bon week-end
    bises

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir.
    Le regard est un élément important d'une personne.
    Je sais qu'il fait chaud, sur le Lot et Garonne: bon courage !
    Gilbert

    RépondreSupprimer
  5. Ah t'as de beaux yeux tu sais... ;-) ! Théophile savait parler aux dames, merci l'ami Gégouska, bises de JB

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Gérard,
    je suis occupé en ce moment et je passe vite fait le soir pour répondre aux coms. Un joli texte pour parler du regard, très belle photo pour l'illustrer.
    Passe une bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir,
    Merci pour votre commentaire. Beau temps également dans mon département du Maine et Loire et grosse chaleur aujourd'hui. J'ai fait une cinquantaine de kilomètres en vélo avec une grosse réserve d'eau dans mon panier sur mon porte-bagages! Je vous souhaite une bonne fin de soirée ainsi qu'une bonne nuit, et merci pour votre sincère et fidèle amitié.

    RépondreSupprimer

  8. On dit toujours que les yeux bleus sont les reflets de l’âme ..
    Ils reflètent quoi quand ils sont vert ?
    Tres joli poème toujours .. Merci Gegouska ..
    Bisous de loin ..

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Gegouska
    Un très beau texte !
    Merci
    Bises

    RépondreSupprimer
  10. Certes un beau texte...
    Et une belle photo...
    Bon week-end à toi
    Jean

    RépondreSupprimer
  11. coucou gg
    que de beaux yeux
    superbe
    bon we
    bisous

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir Gegouska ♥♥
    Un superbe poème, merci beaucoup. Comment vas tu ?
    Prends soin de toi, grosses bises Véronique

    RépondreSupprimer
  13. bonjour mon tendre ami...
    j'espère que tu vas bien en tout cas , ce poème est plein de finesse et de beauté et pour ne pas déplaire , les yeux de cette jeune femme , en photo , sont superbes , d'un beau bleu comme on en voit peu ...
    passe une bonne fin de journée que je te souhaite ensoleillée...bientôt les vacances seront la ..le temps passe si vite ...
    bises à toi...
    ghislaine

    RépondreSupprimer
  14. Ode au regard, une bien jolie palette pour un maquillage parfait!

    RépondreSupprimer
  15. magnifique ce poème et ce regard

    RépondreSupprimer
  16. je pense que n'importe quelle femme serait sensible à ces mots ! nettement mieux que les sms !

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour, très joli poème, je ne sais plus si je l'ai déjà appris ou pas. Bon lundi, bisous

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour GEGOUSKA

    Quand les vacances sont finies

    c'est le retour au journalier

    Apres une belle fin de semaine

    Une grande partie de vous

    Sont sûrement partant

    Pour avoir le même temps estival

    Et bien je vous le souhaite

    A commencer par un excellent lundi

    Amitiés

    56MELDIX77

    le Briard Breton

    http://aveclaphoto.eklablog.com/

    http://56meldix77.eklablog.com/

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour l'Ami Gégouska, je reviens lire ce délicieux poème en forme de déclaration enflammée pour l’être aimée . Ah !! être chaviré par un regard singulier et charmant..c'est un délice de l'existence !!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Si vous avez un compte Google , vous pouvez vous identifiez dans la liste déroulante commentaire
2)Si vous n'avez pas de compte Google , inscrivez votre Nom et votre URL , et seulement après rentrez votre commentaire
3)Pour les autres il y a toujours le lien Anonyme , mais n'oubliez pas de signer avec votre lien blog ou votre petit nom pour que je puisse vous retrouver
Ensuite vous faites publier , et tout devrait être bon ...merci à vous
MERCI DE VOTRE PASSAGE SUR MON BLOG ET DE VOTRE COMMENTAIRE MES AMIS A BIENTÔT

JE SUIS l'ami Gégouska

Posts les plus consultés de ce blog

LE LOUP MORALISTE DU GRAND VOLTAIRE...!

Le loup moraliste
Un loup, à ce que dit l’histoire,
Voulut donner un jour des leçons à son fils,
Et lui graver dans la mémoire,
Pour être honnête loup, de beaux et bons avis.
« Mon fils, lui disait-il, dans ce désert sauvage,
A l’ombre des forêts vous passez vos jours ;
Vous pourrez cependant avec de petits ours
Goûter les doux plaisirs qu’on permet à votre âge.
Contentez-vous du peu que j’amasse pour vous,
Point de larcin : menez une innocente vie ;
Point de mauvaise compagnie ;
Choisissez pour amis les plus honnêtes loups ;
Ne vous démentez point, soyez toujours le même ;
Ne satisfaites point vos appétits gloutons :
Mon fils, jeûnez plutôt l’avent et le carême,
Que de sucer le sang des malheureux moutons ;
Car enfin, quelle barbarie,
Quels crimes ont commis ces innocents agneaux ?
Au reste, vous savez qu’il y va de la vie :
D’énormes chiens défendent les troupeaux.
Hélas ! Je m’en souviens, un jour votre grand-père
Pour apaiser sa faim entra dans un hameau.
Dès qu’on s’en aperçut : …