Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2016

MOI, DANS MON JARDIN JE CULTIVE DES MOTS D'AMOUR

Le Papé...!

Le Papé

Il se tenait assis tout au bout de la table
Et nous impatientait souvent par sa lenteur.
On le voyait si vieux, si courbé, pitoyable,
Que l’amour peut à peu cédait à la rancœur.
Je le suivais partout ! c’était là, dans ma tête !
Il me suivait des yeux lorsque je travaillais,
Proposait de m’aider, maladroit, l’air tout bête !
Il gênait nos projets, notre vie, le papé !

Au bout de quelques temps, prétextant les vacances,
Je le menais plus haut, au flanc du Luberon
« Tu seras bien là-bas. Tu verras la Durance
Du haut de la terrasse de la grande maison.
Ces maisons-là, papé, sont faites pour les vieux.
Regarde comme ils semblent bien, ils ont l’air très heureux ! »
« Comme tu veux, petite, si c’est pour ton bien-être.
Monte de temps en temps, le dimanche peut être ? »

Je l’ai laissé tout seul, vivement, pas très fière.
L’air était encore chaud, pourtant je frissonnais,
Et le chant des oiseaux voletant sur le lierre
Me disait doucement : « Qu’as-tu fait du papé ? »
Les jours se succédaient, je cherchai…

LA POESIE C'EST COMME LES LUNETTES..!

La poésie, c'est comme les lunettes


« La poésie, c'est comme les lunettes. C'est pour mieux voir. Parce que nos yeux ne savent plus, ils sont fatigués, usés. Croyez-moi, tous ces gens autour de vous, ils ont les yeux ouverts et pourtant petit à petit, sans s'en rendre compte, ils deviennent aveugles. Il n'y a qu'une solution pour les sauver : la poésie. C'est le remède miracle : un poème et les yeux sont neufs. Comme ceux des enfants. A propos des enfants, d'ailleurs, j'ai aussi un conseil à donner : les vitamines A, B, C, D, ça ne suffit pas. Si l'on ne veut pas qu'en grandissant, ils perdent leurs yeux magiques, il faut leur administrer un poème par jour. Au moins.
Le mur travers‚
Il y a des nuits sans lune des pays sans rivière et des yeux sans regard
Il y a des chambres sans fenêtre des villes sans lumière et des lèvres sans chanson
il y a des chemins sans village des matins sans clarté et des enfants sans pain
Mais il y a une porte d…